:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-01-2000

Emak Bakia - Jane

Emak Bakia

"Jane"

Pas vraiment des inconnus les membres d'Emak Bakia puisque l'on y trouve Abel Hernandez et Coque Yturriaga de Migala, un des groupes qui nous aura vraiment enthousiasmés l'année dernière avec leur magnifique deuxième album "Asi Duele Un Verano". Du coup on regarde de plus près les dates d'enregistrement des morceaux (entre 1997 et 1999) et Emak Bakia semble être un projet parallèle des deux compères.
Pour les adeptes de "Diciembre, 3 a.m", premier album de Migala, il sera aisé de rentrer dans cet album qui ne cherche pas à jouer la cohérence mais qui tend plutôt à ressembler à un grand collage (d'où la référence à Man Ray ?). Ansi on pourra retrouver pêle-mêle des morceaux "axés électronique", des voix sombres et chaudes, des conversations en français, des mélodies simples et superbes, des intros languissantes... bref cet univers délicieusement glauque et touffu que l'on avait déjà appris à savourer chez Migala.

 
XHTML | CSS | hinah RSS