:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-12-1999

Tue-Loup - La Belle Inutile

Tue-Loup

"La Belle Inutile"

Tue-Loup fut, avec "La Bancale", une des très grosses découvertes de l'année dernière : un groupe de la "France profonde" capable de nous rappeler les superbes mélodies de Swell et d'Idaho en y ajoutant des paroles acides/amères, c'était un vrai petit plaisir de masochiste.
Sur "La Belle Inutile", pas de gros changement puisque Tue-Loup reste sur une ligne non déviante (plus prononcée s'il le fallait encore) de folk désabusé et grinçant où il fait bon raser les murs, traîner les pieds, râler continuellement, se complaire dans le cynisme et les idées noires... Un univers qui rappellera fortement celui de notre génial/affreux Miossec (très présent au niveau du phrasé sur "Ta loche") se ressassant ses histoires d'amour lamentables. Car Tue-Loup a également choisi son camp : plutôt que regarder de tous les côtés en essayant de faire le barbot, autant se concentrer sur ce que l'on aime ou (à défaut) ce que l'on connaît. Dans leur cas, évidemment, le folk et les relations bien souvent conflictuelles.
"La Belle Inutile", un album beau, rêche, revêche et bien entendu indispensable.

 
XHTML | CSS | hinah RSS