:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-09-1999

Dakota Suite - Navigators Yard

Dakota Suite

"Navigators Yard"

Pour ceux qui auraient raté les épisodes précédents, Dakota Suite a débarqué sur nos platines il y a quelques mois avec deux disques : "Alone With Everybody", compilation de trois eps, puis "Songs For A Barbed Wire Fence", premier véritable album du groupe, et n'a pas eu à jouer des coudes pour s'y faire une place énorme tant ces chansons reflétaient nos états d'âmes, nos idéaux mélodiques.
Déjà sur ces deux premiers albums, Chris Hooson (et les siens) nous avait démontré que loin d'être uniquement des enchaînements entre morceaux, ses instrumentaux étaient de petites perles fragiles édifiées par quelques notes simples. Ces pièces "sans paroles" prennent toute leur dimension sur "Navigators Yard", album ayant été en grand partie inspiré par quelques douloureux instants de la vie de Chris. Avec son piano ou bien en compagnie de violoncelle, guitares acoustiques, sitar ... il nous renvoie ses peines sous forme de petits chef d'oeuvres de dépouillement et de mélancolie (et surtout pas de froideur ou de déprime) qui donnent envie de conclure par cette seule phrase : "Navigators Yard" est, comme ses aînés, un album tout simplement envoûtant.

 
XHTML | CSS | hinah RSS