:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-05-1999

Echo & The Bunnymen - What Are You Going To Do With Your Life?

Echo & The Bunnymen

"What Are You Going To Do With Your Life?"

Depuis "Ocean Rain", qui date tout de même de 1984, on attendait un très grand album des Bunnymen et surtout de son leader charismatique/grande bouche Ian Mc Culloch. Avec "Evergreen", sorti l'année dernière, l'espoir d'un album digne de "Ocean Rain" refaisait surface. Il faut dire que pendant quelques années les sorties de Big Lips et de ses compagnons nous avaient un peu refroidies : "Mysterio" album bancal d'un Mc Culloch essayant de recoller à l'actualité, Electrafixion et ses guitares poussives... sans parler de l'ignominieux album d'Echo sans sa tête pensante ! Seul "Candleland", premier album de Mc Culloch, méritait de figurer dignement en compagnie de la quadrilogie "Crocodiles"/ "Heaven Up Here"/ "Porcupine"/ "Ocean Rain".
Echo a toujours correspondu à ses pochettes : sur "Crocodiles" le groupe mimait l'introspection, sur "Heaven Up Here" l'espace s'ouvrait aux hommes lapins, "Porcupine" était aussi glaçant que son emballage, "Ocean Rain" et son atmosphère cristalline aurait pu être enregistré dans une grotte, "Echo & The Bunnymen" était aussi banal que sa vitrine et enfin "Evergreen" montrait la re-floraison du génie bunnymien. "What Are You ..." ne déroge pas à la règle : Mc Culloch, unique maître de cet album, y est pour la première fois photographié seul comme s'il avait (enfin) définitivement largué ses compagnons de route et ainsi les consensus (généralement très peu enclin au génial) que l'on, retrouvait encore sur "Evergreen". Et c'est avec délice que l'on retrouve enfin sa magnifique voix, trop souvent par le passé en compétition directe avec la guitare de Will Sergeant, libérée des conventions rock, portée en grande partie par un unique piano sur "History Chimes", des cuivres ("Lost On You", "When It All Blows Over"), des cordes ("Fools Like Us"), et survolant allègrement les mélodies superbes de l'album.
"What Are You ..." est un album de pop irréprochable à classer bien vite dans la catégorie "petits trésors", mais il nous fait, du coup, espérer l'album de crooner promis par Ian Mc Culloch depuis plus de 10 ans. Un album où sa voix ne serait plus qu'accompagnée d'un orchestre au risque de frôler le grandiloquent.

 
XHTML | CSS | hinah RSS