:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-04-1999

Magic 12 - Magic 12

Magic 12

"Magic 12"

Si Magic 12 possède en son sein une guitariste proche du groupe Willard Grant Conspiracy, si le groupe est signé sur le petit label de ces mêmes WGC et si les producteurs de ce disque sont également les producteurs de WGC... ces deux groupes n'ont franchement pas grand chose à voir musicalement. Il ne faut donc pas s'attendre à découvrir un nouveau groupe issu de la scène folk/country américaine.
Loin de toute mode et de toute arrogance, Magic 12 est exactement le type de groupe de pop que l'on a envie de chérir, de faire découvrir à ses amis et d'écouter les soirs de petit cafard. S'il fallait trouver une branche familiale à ce groupe de Boston on se tournerait volontiers du côté des Australiens de Go Betweens adoucis à la sauce Harvey Williams car les mélodies sont simples, délicates et chaleureuses, de la voix du chanteur Toby Ingalls transparaît une fragilité qui nous est chère et les deuxièmes voix de Beth Heinberg et de Dana Hollowell viennent parfaire cet ensemble. Mais ce qui distingue le plus Magic 12 d'un grand nombre de groupes de pop légère c'est la mise en avant d'un piano qui, au lieu d'être uniquement un faire valoir d'érudition, devient l'élément moteur et principal des compositions.
Si Magic 12 ne viendra en aucune façon révolutionner notre vie, ses morceaux seront, par contre, sûrement un agréable moyen de l'adoucir.

 
XHTML | CSS | hinah RSS