:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-10-1999

Migala - Asi Duele Un Verano

Migala

"Asi Duele Un Verano"

Parler de rock espagnol, renvoie le plus souvent l'image d'une musique énergique, fêtarde mais hélas aussi plutôt basse de poitrine et sentant fortement les relents de dessous de bras. Chez les Espagnols de Migala, qui viennent de sortir leur deuxième album, rien à voir avec cette idée reçue. S'il fallait trouver une famille musicale à ce groupe ainsi qu'à leur superbes mélodies, ce serait du côté des Tindersticks et de Lambchop que l'on se porterait car, comme chez ces derniers, les ambiances sur le disque ainsi que et les savantes orchestrations (piano et violons) réussissent à délivrer un spleen baroque mais nullement forcé.
Dès le premier morceau, d'où émerge le bruit du ressac, des mouettes et d'une corne de brume, le ton est donné : on est invité sur ces treize plages à vivre une croisière ... mais à la place d'une aventure en première classe avec piscine, cocktails et bronzette à volonté on aurait hérité d'un billet au plus profond de la cale d'un cargo avec comme attractions principales quelques grincements (violons), quelques bruits d'écoulements en tous genres, le chant strident des goélands, des instants lancinants se déclinant (presque) à l'infini (intro de "Low Of Defenses", "Guetaria"), un voisin à la voix grave et pénétrante ainsi qu'un unique hublot laissant de temps en temps poindre un rai lumineux (piano).
Les frissons ressentis à l'écoute de ce "Asi Duele Un Verano" sont si forts que l'on sait dès à présent que l'on ne pourra jamais plus se passer de cet album.

 
XHTML | CSS | hinah RSS