:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-11-1998

Miossec - A prendre

Miossec

"A prendre"

"A prendre" et surtout à écouter attentivement comme les deux premiers albums du Breton. Car tout d'abord ce qui est extraordinaire chez Miossec, c'est ce phrasé dur, ces paroles crues, ces banales histoires catastrophiques ... C'est aussi entendre des mots qui seraient vulgaires chez n'importe qui d'autre et qui là sont parfaitement placés et prennent tout leur sens, toute leur force. Ainsi à l'aide de petites histoires, Miossec nous conte de nouveau quelques destins de couples que la séparation ("Le chien mouillé"), l'incompréhension ("A table") ou tout simplement la banalité de vivre à deux guette ou bien est déjà tombée dessus. Il s'amuse également à utiliser un thème casse-gueule comme la "dé-bandaison" et il s'en sort encore une fois formidablement... sans problème ! Comme suite à son "On était tellement de gauche" et ses propos désillusionnés sur la politique, on a droit à "L'assistant parlementaire" sorte de cousin pervers de "L'homme pressé" de Noir Désir. Musicalement, petit à petit, le son de Miossec s'étoffe et racle un peu moins ... il faut dire qu'il avait déboulé dans notre salon assez rudement avec son "Boire" !!! Bien sûr la guitare est toujours la grande camarade de la voix mais désormais des claviers font leur apparition, en particuliers sur "Au haut du mât". En bref, cette nouvelle livraison de Miossec va rejoindre tête haute les deux précédents et va tourner en boucle pendant quelques temps sur la platine !

 
XHTML | CSS | hinah RSS