:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-01-2001

Norfolk & Western - Centralia

Norfolk & Western

"Centralia"

Il n'y a pas de mystère, un groupe nous amène bien souvent à en découvrir un autre (et ainsi de suite...). Un de ces plus agréables épisodes fut sûrement l'apparition des nashvilliens de Lambchop présentés avec la caution très recommandable de Vic Chesnutt. Cette fois-ci c'est du côté de Portland que les regards se tournent : l'année dernière, la rencontre avec le premier album de M. Ward fut une des plus marquantes ("Duet For Guitars #2", un disque simple de folk qui dévoilait des trésors de mélodies et dont on ne peut se passer). Dans la liste des participants, se trouvait le nom du multi-instrumentiste Adam Selzer. Norfolk & Western est son propre projet musical sur lequel on retrouve Matt Ward et le bassiste qui l'accompagne en tournée, Tony Moreno.
A l'instar de "Duet...", "Centralia" est un album qu'il faut défricher une bonne dizaine de fois avant de vraiment pouvoir ressentir l'amplitude des sillons. Peut-être tout simplement car ce deuxième album est constitué de morceaux qui semblent dans un premier temps indépendants, puis finissent par s'assembler parfaitement (cette impression initiale de non-cohérence pourrait s'expliquer par les nombreux changements de personnels et d'instruments - guitares, dulcimer, lap steel, violoncelle, piano, basse, batterie, xylophone, harmonica... - entre chaque morceau).
Au final, "Centralia" est une petite merveille de folk calme et travaillé, un album qui recèle un nombre impressionnant de joyaux (en particulier le très doux "Settle In", le répétitif "Centralia" et surtout le fascinant "Her Fond Creation True").

 
XHTML | CSS | hinah RSS