:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-12-2001

Instantanés #6 - Tara Jane O'Neil, Utah Carol, Gabriel

Instantanés #6

Tara Jane O'Neil, Utah Carol, Gabriel "Naïm" Amor, Greg Weeks, Don Nino

"In The Sun Lines" était très attendu par chez nous puisque nous avions littéralement craqué sur le premier album solo de Tara Jane O'Neil, "Peregrine". Le moins que l'on puisse dire est que l'on n'est pas déçu ! Tara Jane continue à explorer cette musique calme et délicate portée par l'entrelacement de guitare, banjo, violoncelle, violon, flûte, piano... et par une voix qui se love parfaitement sur ces textures sonores. Petites pépites de ce disque, les deux derniers titres "A Noise In The Head" et "New Harm" et leurs boucles hypnotiques. Nous ne sommes pas du genre à nous cacher que la joyeuseté musicale n'est pas le signe distinctif de notre discothèque. Mais de temps en temps, quand un Salako ou un Papas Fritas vient squatter notre platine, nous ne sommes pas contre un petit vent frais venant aérer nos oreilles. C'est le cas avec "Comfort For The Traveler" d'Utah Carol, duo en provenance de Chicago, délivrant un étonnant mélange constitué de pop sixties, de country et de folk. Cet album se laisse boire comme du petit lait (et goulûment de surcroît !). Des mélodies imparables, des voix chaudes (masculine/féminine) mêlées, le tout dans un écrin folk, voilà qui ne peut que nous enchanter ! Grosse activité cette année chez les membres d'Amor Belhom Duo : après la réédition de leur premier album et la sortie de leur collaboration avec les cousins de Calexico, voici Gabriel "Naïm" Amor qui se lance en solo. "Soundtracks", titre de l'album, est le mot qui définit le plus parfaitement ce disque : des instrumentaux, qui défilent comme autant de scènes, avec des thèmes feutrés et des ambiances aux tons chaleureux. Naïm nous incite à un voyage en nous apportant la bande son et en laissant notre imaginaire tenter de retrouver les images qui vont avec (plans larges sur des étendues désertiques, parcours à petite vitesse en train à vapeur à la découverte de nouveaux horizons, le tout entrecoupé de repos mérités). On connaissait Greg Weeks en tant que parfait folksinger, et voilà qu'il nous revient sans prévenir bardé de mini-moog, mellotron et autre harmonium. Mais ce n'est pas avec ce changement complet d'instruments que le bougre nous perdra car bien heureusement sa voix et ses mélodies sont toujours présentes. Du coup on entre dans "Awake Like Sleep" assez facilement, comme si on rendait visite à un ami qui aurait décidé de changer la totalité de son mobilier. Le tout est maintenant d'ouvrir les tiroirs et de rechercher les portes dérobées pour y retrouver les trésors. A chaque année son groupe français qui nous terrasse. Après Amor Belhom Duo l'année dernière, c'est au tour de Don Nino avec "Real Seasons Make Reasons". Pour bien comprendre la force de cet impact, on pourrait dire que cet album nous rappelle des géants tels que Smog, Talk Talk, Tara Jane O'Neil ou bien Gastr Del Sol. Il faut tout d'abord une bonne dizaine d'écoutes pour vraiment rentrer dans ces compositions au calme trompeur et pour se mettre à vibrer en compagnie des boucles de guitare (en particulier sur l'impressionnant "We All Look The Same"), mais une fois l'initiation passée, l'auditeur peut se laisser emporter et découvrir un univers luxuriant.

- Translation : Eloïse Stéclebout and Eric Bensel
 
XHTML | CSS | hinah RSS