:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

01-05-2002

Instantanés #9 - Norfolk & Western, Hayden, Clairvoyants, Bevel, Nad Navillus, Julie Doiron, Okkervil River, Scud Mountain Boys, Wow & Flutter

Instantanés #9

Norfolk & Western, Hayden, Clairvoyants, Bevel, Nad Navillus, Julie Doiron, Okkervil River, Scud Mountain Boys, Wow & Flutter

Nous ne pouvons pas vous cacher que nous attendions avec plus que fébrilité le nouvel album de Norfolk & Western tant leur précédente sortie "{centralia}" nous avait fait chavirer. Nous tenons enfin l'objet dans les mains ! Superbe objet d'ailleurs, avec un artwork signé de John King, le même qui s'occupe des pochettes de M. Ward. On regarde vite fait les noms des membres qui composent cette fois-ci le groupe et on tombe sur Tony Moreno et Jordan Hudson (la section rythmique qui accompagne Matt Ward en tournée), Jeff London (excellent folksinger de Portland), Richard Buckner, John Askew (tête pensante de Tracker et du label FILMguerrero)... bref un casting de rêve. Et la qualité est bien au rendez-vous sur ces seize morceaux où Adam Selzer et sa troupe continuent à explorer un folk atmosphérique, rempli à raz-bord d'idées et d'instruments, qui dévoile, à partir de mélodies assez simples, de véritables splendeurs. Petit avertissement : comme tous les disques de Norfolk & Western, il faudra du temps pour assembler les pistes entre elles et vraiment apprécier la totalité... le tout est donc de ne pas être pressé ! Nous sommes passés très longtemps à côté de Hayden, sûrement une grosse erreur à l'écoute de ce nouveau "Skycraper National Park" et de son folk intimiste qui ne peut que nous plaire. Mais plus que tout sur cet album (plus que le magnifique élan qui orne la pochette, c'est tout dire !), cet album est indispensable pour le premier titre, "Street Car", qui est une bonheur de simplicité, de chaleur et de frissons. Le reste est, bien entendu, également sujet à délectation. Badman Recording nous avait habitué à du très bon avec les deux compilations "Shanti Project", avec les albums solos de Mark Kozelek, avec le renouveau de Paula Frazer. Avec L'album de Clairvoyants, c'est sûrement un sommet de son catalogue qu'il vient de sortir. Tout bêtement nous pourrions dire que si la musique de Kozelek, Mark Hollis, Spain et Low étaient fusionnée, elle ressemblerait au son de ce groupe : une voix magnifique, des ambiances éthérées et un rythme rappelant la respiration des plongeurs en apnée. Quand un album d'un groupe ne nous plaît pas, cela ne veut pas dire qu'il faut tirer un trait sur ce nom... houla non ! Bevel en est la preuve vivante. Nous n'avions pas du tout aimé la voix de Via Nuon sur "Turn The Furnace On" mais sur "Where Leaves Block In The Sun", comme par enchantement, elle nous fait craquer. Peut-être que l'entrée en matière de l'album, "Exitrance" y est pour beaucoup : un morceau qui débute par des boucles d'arpèges secondées par un violoncelle. Du coup c'est par la grande porte que Bevel nous invite à partager ses petits trésors et nous ne pouvons pas refuser un tel accueil ! A noter que Via Nuon sait s'entourer puisque l'on retrouve du beau monde tout au long de l'album : Michael Krassner, Deanna Varagona, Mick Turner et Scott Tuma. Nad Navillus est un nom de type grosse poilade à la "une Cagivo - euh il veut dire une Vogica" puisque derrière ce pseudo se cache Dan Sullivan, personnage déjà rencontré aux côté de Jason Molina. "Show Your Face" est le premier album que nous avons véritablement adoré cet année (entre-temps d'autres ont gravi cet échelon tant gratifiant : Guimo, Norfolk & Western, Songs: Ohia... ben voyons, nous ne sommes pas à un coup de coeur près), avec ses structures mélodiques en forme de boucles de guitare, sorte de point de jonction parfait entre Nick Drake et John Fahey... oui rien que cela ! Si le mot "intimité" ne devait s'appliquer qu'à un seul album, c'est peut-être bien à "Désormais" de Julie Doiron que nous l'attribuerions. Plus encore que lorsqu'elle chante en anglais, la Canadienne chuchotte ses paroles lorsqu'elle utilise le français. Il faut donc tendre l'oreille pour se laisser aspirer par ses comptines amoureuses. Dernier disque de Jagjaguwar pour cette chronique (comment ça notre amour pour ce label est visible ? à ce sujet un nouvel album de Spokane vient de sortir !) avec les plus excités du lot, un groupe nommé Okkervil River qui vient allègrement piller les tombes des aînés folkeux américains et qui rappelle indéniablement leurs jeunes enfants prodiges (Will Oldham, 16 Horsepower, Sackville) avec un album qui sent fort et bon le terreau fertile, terre dans lequel on aime se vautrer sans fausse pudeur. Même si la presque intégrale des Scud Mountain Boys se trouve déjà à la maison, c'est un plaisir de voir compiler par un label espagnol, Discmedi, une partie importante des chefs d'oeuvres du groupe. Surtout si le disque commence par le seul morceau inconnu et que tout de suite débarque "Penthouse In The Woods", proclamé par nous-mêmes meilleur morceau de cette formation. Espérons que cette initiative incitera les néophytes à se pencher sur ce groupe précurseur de l' "alt-country" et qu'ils pousseront même jusqu'à découvrir les projets plus pop de Joe Pernice (The Pernice Brothers et Chappaquiddick Skyline). Enfin, et pour finir sur la seule touche "post-rock" de cette page, il faut de toute urgence se procurer le nouvel album de Wow & Flutter (qui sort chez Alice In Wonder dans nos contrées). En premier lieu pour l'artwork magnifique du disque, mais surtout pour laisser son esprit dériver sur les six morceaux qui composent le cd. De très longues plages qui se construisent au ralenti et qu'il faut mériter.

 
XHTML | CSS | hinah RSS