:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

16-12-2003

Sylvain Chauveau - micro:mega - arca - Cinq digressions

Sylvain Chauveau - micro:mega - arca

"Cinq digressions"

Sylvain Chauveau, que l'on retrouve aux commandes de plusieurs projets musicaux (micro:mega, arca et sous son propre nom), semble être un adepte de la boulimie. Mais, si son esprit semble déborder, c'est aussi avec un sens esthétique du minimalisme que Sylvain nous a conquis.

Les cinq mots choisis par Sylvain Chauveau :
Silence
Obsession
Art
Ambition
Futur


Silence
Tout part de là. En musique, chaque note écrite ou jouée ne devrait couvrir le silence que s'il est vraiment indispensable. Il y a quelques mois, j'ai voulu écouter ce qu'était l'absence de son. J'ai visité la chambre sourde de l'IRCAM, à Paris, censée avoir une parfaite isolation. J'ai d'abord eu un léger haut-le-coeur en entrant, comme la perte d'un repère familier. Puis, j'ai cru distinguer un lointain bruit mécanique très faible et aigü. Ensuite, j'ai pris conscience du sifflement permanent de mes oreilles abimées par les concerts de Mogwai ou des Thugs. Et enfin, j'ai parlé et fait du bruit, en constatant l'étrangeté destabilisante de l'acoustique de cette pièce qui absorbe chaque son.


Obsession
Je fais de la musique parce que ça m'obsède. Je pense à ça tous les jours, presque toute la journée. Parfois même pendant mon sommeil. Le morceau "Dernière étape avant le silence", sur mon premier album ("Le Livre noir du Capitalisme"), est né comme ça : je l'ai entendu en rêve, j'ai trouvé ça très beau, je me suis réveillé et j'ai noté la mélodie. Puis je me suis efforcé de recréer ça en studio par la suite, avec mon ami Joan Cambon.


Art
L'Art est comme un monde parallèle, imaginaire, dans lequel on essaie de pénétrer par le biais de films, de musiques, de tableaux, ou de poèmes sous de multiple formes. Merci pour cela à Robert Bresson, Henri Michaux, Mark Rothko, Morton Feldman, Francis Bacon, Arvo Pärt, Valéry Lorenzo, et des dizaines d'autres. Cela peut être un refuge formidable et fascinant. Et guider une vie humaine.


Ambition
Si on me demande quel est mon but dans la vie, ma réponse est : faire la plus belle musique du monde. Il faut viser le plus haut possible pour arriver le moins bas possible. Notez que c'est une ambition de qualité artistique, non de notoriété. Cela pose deux questions compliquées : qu'est-ce que la beauté en musique ? Quels moyens suis-je prêt à me donner pour avancer dans cette quête ?


Futur
Depuis que j'ai commencé à faire de la musique, j'ai concentrè mon attention sur le support enregistré, et en particulier le format album, tel qu'il existe depuis les années 60 : soit un objet dans une pochette, contenant plus ou moins une quarantaine de minute de sons; avec les mutations technologiques, économiques, sociologiques et l'effondrement actuel de l'industrie phonographique, je suis obligé de repenser un peu mon projet. Si ma musique, à moyen terme, ne peut plus passer par le support disque, je devrai trouver d'autres moyens de la faire exister. Notamment par le biais des concerts.

- Sylvain Chauveau
- micro:mega
- arca
- Watermelon Club
- Concert du 09 janvier 2003 à la Guinguette Pirate (Paris)
- Daktari (tourneur de Sylvain Chauveau, man, Clogs...)
 
XHTML | CSS | hinah RSS