:: One-(Week/Month) Stand

:: articles triés par date...

:: articles triés par nom...

:: hinah diary

:: hinah RSS
hinah RSS

:: sur la platine

Sam Amidon

"The Following Mountain"

The Bats

"The Deep Set"

Borja Flames

"Nacer Blanco"

André Brasseur

"Lost Gems From The 70's"

René Costy

"Expectancy"

The Feelies

"In Between"

Greenberger Jones Corsano

"An Idea In Everything"

Ignatz

"The Drain"

Mendelson

"Sciences Politiques"

Hailu Mergia & Dahlak Band

"Wede Harer Guzo"

Mdou Moctar

"Afelan"

Moon Duo

"Occult Architecture Vol. 1 & 2"

Thurston Moore

"Rock N Roll Consciousness"

Janko Nilovic

"Chorus" & "Funky Tramway" & "Pop Impressions"

Orso Jesenska

"Effacer la mer" & "Les variations d'ombre"

Piano Magic

"Closure"

Benoît Pioulard

"The Benoît Pioulard Listening Matter"

Fatou Seidi Ghali & Alamnou Akrouni

"Les Filles de Illighadad"

Sleaford Mods

"English Tapas"

Sun Ra

"The Magic City" & "Other Planes Of There"

Tinariwen

"Elwan"

Various Artists

"The Hired Hands - A Tribute To Bruce Langhorne"

Various Artists

"Funky Chimes - Belgian Grooves From The 70's - Part 1 & 2"

Richard Youngs

"Inside The Future" & "The Rest Is Scenery"

11-06-2004

Oslø Telescopic - Cinq digressions

Oslø Telescopic

"Cinq digressions"

Après leur trilogie verte, puis la séquestration de l'oiseau chantant Dominique A pour un album du plus bel orange, les compères de Oslø Telescopic reviennent avec leurs bandelettes bien serrées pour un nouvel opus. Cette fois-ci c'est le bleu qui est mis à l'honneur pour des morceaux toujours aussi hétéroclites et jouissifs.

Les cinq mots choisis par Oslø Telescopic :
Bande
Escopette
Magnet
Soupape
Trouble



Bande
Non pas que la sonorité de ce mot réjouisse le pavillon oriculaire, ni même la conotation sexuelle évidente, mais il faut bien admettre que le mot BANDE tient une place particulière dans la mythologie oslotelescopicienne. D'une part, comme chacun sait, des bandes dissimulent les visages (extrêmement sensibles aux U-V) des participants à cette aventure musicale. Le mot BANDE ("banda", en espagnole ; "band", en anglais) désigne également un groupe, un orchestre. Dans un film de David Lynch, une sorte de chauffeur de salle s'exclame : "NO HAY BANDA ! Il n'est pas d'orchestre". Quelle phrase résumerait mieux le paradoxe de ce groupe. Cet homme aurait pu dire : "NO HAY BANDA ! Il s'agit d'une bande (magnétique, enregistrée)".


Escopette (de l'italien Schioppette)
Comme dirait john Steed,  armé d'une bouteille de champagne venant de faire bouchon sur un bandit (le bouchon est un projectile qui ne tue pas), puis de trinquer avec Emma Peel :
"Peut etre un peu sec..." dit la belle
"Oui mais quelle escopette!" répond l'homme au melon...


Magnet
l'attraction-répulsion caractéristique des pôles, inversement proportionnelle à l'envie schyzophrene que provoque la musique téléscopique, résout à nouveau le conflit intrinsèque du débat : OUI ou NON ? Si oui, faut-il en passer par les bombes et la destruction d'idéaux galvaudés par des enjeux commerciaux forcément vains et buryficateurs. OUI, NOUS SOMMES AIMANTE?S A NOS PENSEES ! (pas de doute en cela...)


Soupape
La soupape n'a rien à voir avec Sa Sainteté, si ce n'est son côté soupe au lait (on est d'accord : c'est un peu potache...).
A l'origine quelqu'un donna un coup de poing par le bas au menton d'un second (surement pour une histoire de femme), qui lui fit fermer violemment la bouche. L'autre cria "ouch!" et fila chez le dentiste. Lui cria "eureka!" et inventa la soupape.


Trouble
Le trouble s'installe quand la perception est pertubée. Le décalage s'improvise par jeu sur la rétine. Cela n'est pas sans rappeler les malaises chroniques d'avant-guerre. Le nez qui saigne. Les veines qui se tendent. C'est comme quand l'image vient de l'ombre. Qu'il faut abattre la lumière. Finalement ce n'est qu'une solution... nous verrons QUI avait raison ?...

 
XHTML | CSS | hinah RSS